Accueil
Le journal
Les éditions
Les auteurs
Les titres
Les photos
Les distributeurs
Le livre d'or
Les liens
Nous contacter

Les titres

 

24 Heures dûment, passe-temps livresque

Format: 14x20 cm./broché/208 pages/Prix EUR: 22,00
 

 

     Est-il nécessaire de revenir sur ce passage connu du Manifeste du Surréalisme : "M. Paul Valéry proposait dernièrement de réunir en anthologie un aussi grand nombre que possible de débuts de romans, de l'insanité desquels il attendait beaucoup. Les auteurs les plus fameux seraient mis à contribution. Une telle idée fait encore honneur à Paul Valéry qui, naguère, à propos des romans, m'assurait qu'en ce qui le concerne, il se refuserait toujours à écrire : La marquise sortit à cinq heures." ? (Il est vrai que "Le marquis de Sade la sortit à cinq heures" ou "La marquise vomit son quatre-heures" sont déjà un tantinet plus drôles.) Toujours est-il qu'une flopée d'écrivains, et les auteurs de polars en particulier, (ab)usent de ce genre de notations de remplissage,

grâce auxquelles on apprend que tel ou tel personnage zyeuta furtivement sa montre-bracelet, entrevit une providentielle pendule, consulta l'horloge au clocher de la grange-à-Bon-Dieu voisine, quand il ne s'interrogeait pas sur l'emploi du temps d'un virtuel coupable. Quant aux clepsydres et autres cadrans solaires, ils se font de nos jours ordinaires aussi rares que les marquises, même si, à cinq heures, Paris (à ce qu'on chante) s'éveille.

 

     La glane que voici aurait pu n'avoir jamais de fin, tant la matière abonde. Elle se veut "décrire" une journée comme les autres, au cours de laquelle l'Homo sapiens sapiens consacre l'essentiel de ses instants à torturer, harceler, enquiquiner ou trucider allègrement son semblable. Puisse-t-elle simplement vous permettre de tuer le temps, ce qui, comme chacun le sait, est le parangon du crime parfait.

André STAS

Spa, Institut Itinérant des Petites & Moyennes Études Pataphysiques

 

Retour en haut de page