Accueil
Le journal
Les éditions
Les auteurs
Les titres
Les photos
Les distributeurs
Le livre d'or
Les liens
Nous contacter

Le livre d'or

 

 
Nom :
Email :
Ville / Pays :
Commentaires
 
Messages de 21 à 30 - Page n°3
39 Messages
« Précédente   1 - 2 - 3 - 4   Suivante »
 
David, Maelström Éditions , le 31/01/07
 
Longue vie aux Galopins...
 
 
Bernard Bretonnière (Médiathèque de Saint-Herblain ) , le 31/01/07
 
Chers,
Je viens de lire, in extenso, le 4e galopin. Eh bien, c'est tout bonnement formidable (j'ai pesé mon adjectif), j'ai ri hénaurmément et suis tombé d'accord habsolument. Epoustouflants livres introuvables de Eric Dejaeger et hilarant Verheggen de conjugaisons. Ah mais, bravo, j'en dis pas plus, continez, continuez et grand merci.
 
 
Fernando Arrabal (Paris) , le 31/01/07
 
Très chers, estimés et indispensables Galopin et Stas.
Bonne année (en clef de "fa") de l’ère ‘Pataphysique et mille mercis pour tout. Le galopin me va droit à l'âme.
Je le lis et relis avec toujours beaucoup de plaisir.
Paris, fa, 7 décervelage = 4 janvier 2005 (vulg).
 
 
Olivier Cousin (Bretagne) , le 31/01/07
 
J'ai déjà bouffé les 3 premiers en pdf et je dis chapeau bas, Chapalain! (c'est une expression de chez nous, en Bretagne. Chapalain était un patronyme assez répandu.)
 
 
Thomas-Pierre Gerard (Journal PAN, Belgique) , le 31/01/07
 
Mon humble avis sur ce petit morveux...
C'est une image éculée, mais je trouve que le Galopin est comme le bon vin : il se bonifie à chaque parution (ce doit être la météo clémente). Cette troisième livraison est très riche et hilarante, mais, surtout, plus équilibrée me semble-t-il. Si les deux premiers pêchaient (c'est un grand mot) par excès littéraire, l'hétérogénéité du troisième offre un divertissement et une réflexion plus étendus, je trouve.
La diversité des tons et des registres est également un régal pour le lecteur, bien épaulée par une exactitude grammaticale et une justesse orthographique qu'on ne retrouve pas partout.
Je n'ai qu'un reproche, plutôt regret : comme le bon vin, on n'en a jamais assez...
Avec la promesse de le diffuser autour de moi, très bien à vous.
 
 
Even Doualin (Paris) , le 31/01/07
 
Cher Marc Thomée,
J'ai reçu et lu avec plaisir les deux romans épistolaires de Franz Bartelt. Ils sont superbes, bravo pour votre savoir-faire car je crois comprendre que vous menez l'affaire de A à Z. Il aurait été vraiment dommage qu'ils me restent inconnus tant ils s'intègrent parfaitement, l'un comme l'autre, à l'œuvre de l'auteur. Je n'aime pas utiliser les mots de truculence ou de verve appliqués aux livres, on en use le plus souvent avec une acception légèrement péjorative. Rien de tout cela ici : il s'agit du talent d'un écrivain littéralement hors norme. Les mises en garde (de votre part, de Franz Bartelt) à propos de la scatologie de "Liaison à la sauce" étaient inutiles me concernant : je n'y vois que de la littérature.
Lecture plaisante et enrichissante (j'ignorais tout de ce cannibalisme russe...) de votre revue espiègle et impertinente, je m'y abonnerai, bien que les tirages couleurs des PDF soient satisfaisants.
Mon restaurant préféré et tout proche (eux au 33, moi au 39) s'appelle... Les Galopins. Ce n'est que ce midi en y déjeunant que j'ai réalisé cette amusante coïncidence.
 
 
Didier de Lannoy (Bruxelles, Belgique) , le 31/01/07
 
Il me plaît ce vilain petit canard... et si je n'ai pas pu vous le faire savoir plus tôt c'est que mon ordinateur était gravement malade...
 
 
Alain Dantinne (Belgique) , le 31/01/07
 
Ben, c'est extraordinaire ! C'est un Galopin de luxe, tout simple, qui étonne par la simplicité de ses aphorismes. Je vais le saluer dans ses quartiers à Beaubourg, chaque fois que je me rends à Paris, il a installé sa roulotte chez les Pompidou.
 
 
André SCHREUER (Spa, Belgique) , le 31/01/07
 
Un véritable petit régal, condensé (surtout, faut pas diluer !), bien frappé ("on the rocks" ?) et acide (juste un peu), décapant (comme il faut) mais d'un rare délice !
Zut, le voilà déjà intégralement consommé !
Attendons le n°4... ;-)
 
 
Phil Mederi (un autre con) , le 31/01/07
 
Cher ami,
A la lecture de tes journaux, je me dis une chose !
Depuis longtemps déjà, les GENS (comme disait notre ami jacques) qui te considèrent CON m'amusent !!!
Moi, dès le premier jour, je savais...
Je savais que, en étant tout simplement différent, on fait peur.
Continuons donc à faire PEUR !
 
« Précédente   1 - 2 - 3 - 4   Suivante »
Messages de 21 à 30 - Page n°3
39 Messages
Patientez...

Retour en haut de page